Les corrections, comment vous vous organisez

Pour discuter de tout ce qui concerne l’écriture, des questions d’orthographe et de grammaire aux techniques d’écriture.
[Visible aux non-inscrits]

Modérateur : Modération Accueil et Discussions

Avatar de l’utilisateur
Vestrit
Modérateurice Accueil et Discussions
Nom de plume : Elodie Serrano
Pronom : Elle - féminin
Carnet d'auteurice : 📔
Contacter par MP :

Re: Les corrections, comment vous vous organisez

Message par Vestrit »

Oui, on en revient à ce que Louve évoque.
Des bêta-lecteurices efficaces pour l'auteurice ont besoin de répondre à des critères de bienveillance, d'ouverture, et de connaissance du sujet. ^^

Ya des forum d'écriture qui sont une chienlit absolue pour ça.
Ici, ce n'est pas l'état d'esprit, en tout cas, si jamais tu veux un jour poster un extrait sur les espaces de travail :heart:
Avatar : petite patate pirate
Avatar de l’utilisateur
Symphonie
Pronom : Elle
Carnet d'auteurice : 📔
Contacter par MP :

Re: Les corrections, comment vous vous organisez

Message par Symphonie »

Vestrit a écrit : 24 mars 2021, 10:49 Ya des forum d'écriture qui sont une chienlit absolue pour ça.
Ici, ce n'est pas l'état d'esprit, en tout cas, si jamais tu veux un jour poster un extrait sur les espaces de travail :heart:
Merci <3
Avatar de l’utilisateur
Nana
Pronom : elle
Carnet d'auteurice : 📔

Re: Les corrections, comment vous vous organisez

Message par Nana »

Symphonie a écrit : 24 mars 2021, 10:45 Genre l'un d'eux petait un câble parce que mes sorciers n'ayant pas de magie de soin, je n'avais pas le droit de dire que c'étaient des sorciers...
:shock:
D'un roman à l'autre la magie peut fonctionner de façon complètement différente, cette remarque est complètement à côté de la plaque.
bougnax a écrit : 24 mars 2021, 09:15 Si l'on doit, bien sûr écouter la critique, le plus dur est à mon avis de déterminer celle qui apporte quelque chose de celle qui modifie votre façon d' écrire... et pour moi, cela n'est pas concevable. Chacun a un style qui lui est propre et je pense qu'il faut être vrai avec ses lecteurs, ne pas essayer de plaire à tout le monde... A un moment, ça passe ou ça casse.
En effet, on ne peut pas plaire à tout le monde.
Si ça peut t'aider, voici mon expérience avec les premières BL que j'ai reçues.

Je venais recevoir un refus d'un éditeur qui avait dit, en gros : l'histoire a l'air intéressante mais le style empêche de rentrer dans l'histoire.
Quand j'ai mis premier chapitre à BL, je dois bien l'avouer, je n'avais pas vraiment envie de le travailler. J'avais envie que les BL me disent "ton texte est génial, c'est cet idiot d'éditeur qui n'a rien compris". Spoiler alert, ça ne s'est pas passé comme ça. En fait, il s'est passé deux choses :
1) Certaines BL n'ont pas compris
2) Le style était effectivement mal maîtrisé.
Et j'insiste sur le "mal maîtrisé". Ce n'était pas mauvais, juste mal fait. Et après le long temps de digestion de ces BL, j'ai effectivement réalisé que j'avais raté mes effets. C'était d'autant plus frappant que le reste du texte n'était pas écrit comme ça. L'intention était la même, mais sur le premier chapitre, j'avais voulu tellement en faire que cela devenait illisible.
J'ai eu une phase où j'ai voulu contenter toutes les BL. Grave erreur. A la fin, j'ai complètement perdu de vue ce que je voulais faire au départ et ça ne me ressemblait plus. J'ai eu un mal fou à réécrire ce premier chapitre cause de ça.
Finalement, j'ai pris le temps de me demander "que veux-tu pour ce texte?" et j'ai réécrit en conséquence. En définitive, cela m'a permis de supprimer ce qui ne fonctionnait pas, tout en conservant mon style (celui qui était présent sur le reste du roman). Autrement dit, la BL n'a pas supprimé mon style, elle lui a permis de supprimer le superflu. Le texte me plaisait bien plus ainsi.

A la fin, le texte ne plaisait toujours pas à tout le monde. Certains passaient encore à côté. Mais là, je savais que c'était parce que le texte ne s'adressait pas à tout le monde, et non parce que j'avais raté mes effets. Forcément, les textes humoristiques avec une héroïne qui se plaint tout le temps, ça ne séduit pas tout le monde. Mais c'était assumé, et c'est ça l'important.

Par ailleurs, il ne faut pas oublier que les BL ne concerne pas seulement le style, mais aussi le fond. Les BL m'ont permis de voir des incohérences et des réactions illogiques, comment les persos étaient perçus. Il y a bien de choses qu'on ne voit pas nous-mêmes parce qu'on a le nez dedans.

Bref, pour moi, la seule façon de savoir si une BL nous est profitable, c'est de tester. Libre à toi ensuite de décider si les remarques vont dans le sens de ton texte ou non. Comme dit Vestrit, s'il faut écouter les autres, il ne faut pas non plus suivre tous leurs conseils. C'est toi qui connais le mieux ton texte et ce que tu veux en faire.
Si tu perds ton style, tu t'en rendras vite compte. Ton texte ne te plaira plus. Et ça, ce n'est pas bon signe.
Avatar de l’utilisateur
Cinnamon
Pronom : Il
Carnet d'auteurice : 📔

Re: Les corrections, comment vous vous organisez

Message par Cinnamon »

J'ai lu tous vos messages sur votre rapport à la correction et j'ai trouvé ça super de voir des méthodes aussi différentes que semblables !

Mes deux manuscrits sont encore en cours de correction, et je m'aperçois que je n'ai pas eu la même façon de faire sur les deux. J'ai perdu beaucoup de temps sur le premier mais ça m'a beaucoup apprit. Maintenant :

1. J'écris le premier jet sans revenir en arrière. J'essaie d'éviter au maximum les répétitions, les adverbes, les verbes faibles et compagnie quand je peux. Mais sinon, je "fonce". Je ne me laisse le droit que de relire et retravailler un peu la scène en cours. Tout le reste, je me le garde pour les corrections. Je prends aussi beaucoup de notes sur les scènes à retravailler (parce qu'elles manquent d'émotions, parce que l'action n'est pas fluide / rythmée, parce que j'ai besoin d'effectuer plus de recherches sur le sujet...).

2. Je laisse reposer mon texte un bon mois avant de commencer la 1ère vague de corrections. En général, j'aime bien retravailler principalement la forme à ce moment-là. Par contre je loupais encore pas mal de fautes donc je me suis acheté Antidote. Sinon, je sélectionne les deux scènes qui m'ont posé le plus de difficultés et je les propose à la bêta-lecture (je me limite à 3 retours, 4 maximum, pour garder en efficacité). Je me note aussi ce que je pense être des problèmes d'intrigues, de personnages. Et une fois cette V2 prête, je pars à la recherche d'alpha-lecteurs, à qui je demande un avis plus global que détaillé.

3. Une fois les soucis de fond et de forme identifiés, je commence ma 2e phase de corrections. J'aime travailler sur l'intrigue avec une vue d'ensemble, pour savoir quoi changer et où vont se trouver les répercutions. Je corrige chapitre par chapitre, forme et fond. À la fin de chaque chapitre, je passe un coup d'Antidote sur le chapitre en question. Là aussi, si je vois qu'un passage ne fonctionne pas, je le propose à la bêta-lecture. Pour finaliser cette V3, je repasse le manuscrit sous Antidote, en entier cette fois.

4. Si je suis satisfait de ma V3, je l'envoie aux ME. Sinon, je répète l'étape 3. Pour mon 1er manuscrit, la soumission aux ME s'est soldée par un échec total (en même temps, avec du recul, quand je vois ce que j'ai envoyé, j'ai honte !). J'ai donc passé mon manuscrit en entier à des bêta-lecteurs pour brainstormer avec eux sur sa réécriture totale. Et dans ces cas-là, je mets ce manuscrit en pause pour écrire autre chose avant un retour à l'étape 1. Je croise les doigts pour que ce retour en arrière ne se fasse pas à chacun de mes manuscrits...
Carnet de projet : Cannelle & Mandragore
Membre de la Triade
Répondre