Le compte d'auteur - mise en garde

Pour tout ce qui a trait à l’édition et la diffusion de ses écrits ainsi qu'au statut d’auteurice.
[Visible aux non-inscrits]

Modérateur : Modération Accueil et Discussions

Avatar de l’utilisateur
Vestrit
Modérateurice Accueil et Discussions
Nom de plume : Elodie Serrano
Pronom : Elle - féminin
Carnet d'auteurice : 📔
Contacter par MP :

Le compte d'auteur - mise en garde

Message par Vestrit »

J'ouvre ce fil car hier encore j'ai mis en garde une connaissance contre les pratiques du compte d'auteur, ce qui m'a rappelé que ce n'est pas forcément évident pour qui commence à tremper les orteils dans le bain du monde de l'édition.

Donc, le compte d'auteur, qu'est-ce donc ?

Il s'agit d'éditeur dont le business n'est pas de vendre vos romans au public et de partager avec vous les bénéfices, mais de vendres aux auteurices des services, la plupart du temps facturés à prix d'or.
Certains avancent ouvertement en annonçant le système sur leur site, voire même leur tarifs, si on cherche bien.
D'autres progressent masqués, et vous ne découvrez la chose qu'après soumission de votre manuscrit, quand on vous répond à quel point votre roman est génial et qu'on le publiera volontiers une fois payé les x euros pour le service.

Dans tous les cas, pour ma part, je dirais volontiers : fuyez !

La règle d'or est qu'il ne faut jamais payer pour être édité.
Et cela inclut, bien évidemment, les éditeurs qui ne présentent pas de facture, mais réclament que vous achetiez au moins X exemplaires de votre ouvrage pour montrer votre motivation à faire la promotion du livre.

Les auteurices qui préviennent de ces pratiques sont en nombre, mais les comptes d'auteur ne manquent pas de culot.
On reconnait leur site à un discours démagogique, à base de "les autres éditeurices sont méchants, ils ne veulent pas vous publier" et de "vous êtes si génial, vous méritez la publication".
Souvent, ils apparaissent dans les liens sponsorisés des recherches google si vous cherchez des maisons d'éditions où envoyer vos manuscrits.

Si vous n'avez pas de souci à dépenser de l'argent, préférez l'auto-édition, en vous adjoignant les services de correcteurices et illustrateurices payants. Au moins, vous gagnerez tous les euros sur vos ouvrages vendus. En prime, depuis janvier cette activité peut se faire sous le régime des Artistes Auteur, donc aucun besoin de créer une micro-entreprise pour ce faire.

Enfin, point non négligeable important à avoir en tête : c'est injuste, vraiment injuste pour les auteurices concerné.es, mais le compte d'auteur a très mauvaise presse, partout. Les libraires pour la majorité regardent les ouvrages avec perplexité et vous aurez de la chance d'avoir vos titres en rayon. Et pas mal d'éditeurs déconsidèrent les auteurices qui sont passés par là.

Donc non, ce n'est pas une "bonne première expérience".
Il existe vraiment un risque d'être "mal publié" et cela peut vous impacter, moralement notamment. Le jeu n'en vaut pas la chandelle.

Le conseil que je vous donnerais est donc de ne jamais hésiter à vous renseigner sur une maison que vous connaissez mal. Demandez à d'autres auteurices qui connaissent le milieu, ici ou ailleurs. Regardez si on trouve les ouvrages en librairie, ne vous contentez pas de ce que la maison vous raconte. Le compte d'auteur aura toujours de très belles choses à vous dire pour vous convaincre de leur donner votre argent.

Pour finir, je vous linke cette page qui liste les maisons à compte d'auteur les plus connues : https://publiersonlivre.fr/liste-maison ... e-dauteur/

Il y a aussi ce tableau qui peut vous aider à voir les noms de maisons desquelles se méfier.

Mais même si une maison n'y est pas listée, si on vous demande de l'argent, méfiance !
Avatar : petite patate pirate
Avatar de l’utilisateur
takisys
Nom de plume : Luce Basseterre
Pronom : il-elle-iel
Carnet d'auteurice : 📔
Contacter par MP :

Re: Le compte d'auteur - mise en garde

Message par takisys »

et contrairement a ce que certains s'imaginent, y a des maisons qui publient les jeunes auteurs. Être publié à compte d'éditeur n'est pas impossible :mrgreen: même si y a toujours un facteur chance ou malchance, comme pour tout
Avatar : requin-baleine stylisé

:key2: petite clef vers mon antre personnel, cliquer pour entrer
Miguel
Avatar de l’utilisateur
Nana
Pronom : elle
Carnet d'auteurice : 📔

Re: Le compte d'auteur - mise en garde

Message par Nana »

Je rejoins Vestrit et taki. Pour avoir publié à compte d'auteur (ah! avoir 15 ans et être pressée), je confirme qu'il vaut mieux éditer en auto-édition. Ca ne fait aucune différence niveau promotion. Perso, tous les livres que j'ai vendus, je l'ai fait toute seule, et les dix que la maison a vendu c'était de toute façon des gens de ma ville qui en ont entendu parler. Normalement, la vente et la promotion, c'est le boulot de l'éditeur. Et quitte à faire le boulot de l'éditeur, autant être son propre éditeur, non? Ca revient moins cher.

Niveau reconnaissance, parfois les gens pensent que ce sera mieux considéré que l'autoédition car on a quand même un "éditeur". Mais comme dit Vestrit, c'est le contraire. Dans le milieu professionnel mais pas que. Car on vous demandera chez qui vous êtes édités. Et que comme les gens ne connaîtront pas, au mieux ils vont se dire que vous êtes publiés chez un éditeur obscur, au pire ils vont googliser. Et s'ils googlisent, ils sauront que vous avez payé pour voir votre livre publier, et penser que si vous avez fait ça, c'est forcément que votre livre est mauvais. Il ne l'est peut-être pas, mais c'est comme ça que ce sera perçu. Encore pire que pour l'autoédition qui peut être un choix qui se défend.
Vestrit a écrit : 11 janv. 2021, 10:53 On reconnait leur site à un discours démagogique, à base de "les autres éditeurices sont méchants, ils ne veulent pas vous publier" et de "vous êtes si génial, vous méritez la publication".
J'ajouterai : regardez le temps de réponse affiché de l'éditeur. Le plus court que j'ai vu chez un compté d'éditeur, c'est trois mois. Sinon, c'est souvent autour de quatre ou de six mois. Dans les comptes d'auteur, on trouve souvent un délai autour de 1 mois. Et pour cause : ils savent que les maisons d'édition ont un long temps de réponse et que les jeunes auteurices qui viennent de finir ont souvent hâte d'avoir une réponse.
Donc si vous voyez un temps de réponse qui vous paraît court, renseignez-vous sur la maison en question. (on sait jamais, peut-être que c'est une très petite ME à compte d'éditeur qui reçoit peu de manuscrits et peut lire vite... mais en général, dans 99% des cas, ce sera sûrement une maison à compte d'auteur qui n'a pas à discuter de la qualité de votre livre pour savoir si elle va publier ou non, vu qu'elle publie tous ceux qui veulent bien payer)

Voilà, c'était pour apporter mon point de vue en tant que personne qui a essayé et qui a regretté. Si certainEs se posent des questions et veulent un retour d'expérience détaillé, ma boîte à mp est ouverte.
Avatar de l’utilisateur
Amaryan
Modérateurice Accueil et Discussions
Pronom : Non
Carnet d'auteurice : 📔

Re: Le compte d'auteur - mise en garde

Message par Amaryan »

À noter aussi que certaines n'hésitent pas à s'indiquer en toutes lettres comme "maison d'édition à compte d'éditeur", en effet, elles ne demandent pas de payer pour faire éditer son livre, "seulement" d'acquérir un certain nombre d'exemplaires de son propre ouvrage. Cela peut paraître pas très cher et intéressant, mais reste que le principal intérêt de ce genre de maisons est de vendre leurs propres livres à leurs auteurs, pas à des lecteurs.
Si le site de la maison d'édition s'adresse davantage aux auteurs qu'aux lecteurs, en vantant ses conditions de soumission plutôt que ses ouvrages, c'est qu'il y a anguille sous roche.

Il existe aussi des prestataires d'auto-édition, qui peuvent tout gérer de A à Z (corrections, couverture, même un travail éditorial). À l'inverse du compte d'auteur, ces prestataires ne prennent pas de droits d'auteurs, l'objet final appartient totalement à son auteur qui reçoit simplement une aide professionnelle payante. Certains de ces prestataires prennent même des stands qui permettent aux auteurs passant par eux de participer à divers salons.
Lapin nuageux ~
Avatar de l’utilisateur
Eirolf
Carnet d'auteurice : 📔

Re: Le compte d'auteur - mise en garde

Message par Eirolf »

Ah oui voilà, comme le précise Amaryan, c'est intéressant de bien distinguer les maisons d'édition à compte d'auteur des prestataires d'auto-édition.

Quand on s'auto-édite, on ne sait pas forcément tout faire soi-même, ou on n'a pas le temps de tout faire soi-même, à la manière de n'importe quelle entreprise qui conçoit un produit de A à Z et le vend. Du coup on peut être amené.e à déléguer certaines choses, comme par exemple :
  • La bêta-lecture, les corrections, la relecture sensible
  • Le graphisme de la couverture, la mise en page du livre physique (BAT)
  • L'impression (je doute que les auteurices autoédité.e.s impriment leur livre à la maison :mrgreen: )
  • Du conseil en communication, en marketing, du community management, des relations presse...
Bien évidemment, tout ceci dépend de nos budgets, de nos compétences et de nos besoins, mais l'idée est que, comme tout professionnel, on s'entoure d'autres professionnels dont c'est le métier. Et en général, les tarifs correspondent au marché (ex un.e graphiste va proposer une couv pour un prix moyen qu'on retrouve auprès d'autres graphistes ou illustrateurices)

Alors qu'une maison d'édition à compte d'auteur se "déguise" en maison d'édition, comme Ves le souligne, avec des promesses qui abusent de la naïveté et l'envie de publication des jeunes auteurices, et en général le prix est absolument exorbitant par rapport aux services promis.

Si vous faites faire un devis pour un service, n'hésitez pas à demander à d'autres auteurices ou personnes qui connaissent bien le milieu si ça paraît logique ou abusé par rapport à ce qui se fait, par exemple :mrgreen:

Enfin une dernière chose que je voulais ajouter sur le sujet, c'est de se méfier des concours ou appels à textes payants : déjà qu'on fournit un texte gratuitement ou presque (souvent les concours ne rémunèrent que lae ou les gagnant.e.s et les AT font parfois des contrats d'édition mais c'est rare), si en plus il faut payer, même si ce n'est que quelques euros ou dizaines d'euros, pour fournir un travail, je ne sais pas ce que vous en pensez mais moi, je trouve ça abusé...
Agent du chaos en collants.
Site d'artiste (projets, podcast, vidéos, boutique etc.)
Avatar par Amaryan.
Avatar de l’utilisateur
Melalivres
Modérateurice Bêta-Lecture
Pronom : Elle
Carnet d'auteurice : 📔

Re: Le compte d'auteur - mise en garde

Message par Melalivres »

J'ai trouvé ce tableau comparatif réalisé par un auteur. À rajouter dans le premier post, peut-être ?
Avatar de l’utilisateur
Vestrit
Modérateurice Accueil et Discussions
Nom de plume : Elodie Serrano
Pronom : Elle - féminin
Carnet d'auteurice : 📔
Contacter par MP :

Re: Le compte d'auteur - mise en garde

Message par Vestrit »

Merci pour la ressource, j'ai édité mon premier post :)
Avatar : petite patate pirate
Répondre